La Ténébreuse Musique sera en concert le samedi 21 janvier au Gibus Live

La messe noire est un sympathique rituel satanique, aujourd’hui assez peu pratiqué, mais qui a connu son âge d’or au 17ème siècle, alors qu’une partie de la noblesse française était à la recherche de sensations fortes et d’aventures exotiques. Elle poursuit des objectifs assez simples : obtenir la faveur et le soutien de puissances démoniaques, en échange de sacrifices sexuels ou de crimes de sang.

De l’urine de prostituée à la place de l’eau bénite, des tranches de navets pourris en guise d’hosties, des croix inversées, des têtes de chèvres, des jeunes filles totalement nues et un prêtre maléfique couleur sang : l’univers de la messe noire est décidément un joyeux petit monde qui en a fait rêver plus d’un.

« Ici pas de cotillons, c’est la valse des démons »

Les derniers cas avérés de messe noire remontent aux années 80, et plus particulièrement à Lyon. Pendant plusieurs mois, les églises de la ville étaient régulièrement investies la nuit pour célébrer ces fameux rites.

Pourtant, on dirait bien qu’Alkpote et Sidi Sid souhaitent remettre au goût du jour cette bonne vieille tradition de chez nous. Le binôme qui avait déjà collaboré sur plusieurs morceaux où l’alchimie Évry-Besançon fonctionnait à merveille – a l’année dernière – sorti un album commun très attendu par les fans : « Ténébreuse Musique ». Un véritable succès d’estime pour ce projet qui fut salué par la critique, « la bande originale d’une journée en enfer » pour certains, le « projet le plus improbable du rap français » pour d’autres.

Bienvenue en Enfer :

Pour célébrer le presque anniversaire de cet album, tant maléfique que légendaire, Alkpote & Butter Bullets organisent une petite sauterie, entre messe noire et concert, qui se tiendra le samedi 21 janvier au Gibus Live. Pour l’occasion, les deux comparses seront accompagnés en première partie de Radmo, l’acolyte bisantin de Butter Bullets – et de Krampf, architecte de DFH DGB et amateur de gabber.

Pour l’occasion, on vous fait gagner des places afin de participer à cette réunion immanquable entre le Pimp C Blanc et l’Empereur de la Crasserie. Il suffit de se rendre sur notre page Facebook ou bien sur notre Twitter afin de participer à un petit concours. Pour les perdants, on vous conseille quand même de venir, car il est bien possible que l’on ne revoit pas de si tôt la Ténébreuse Musique réunie en live. Toutes les informations sur l’event se trouvent sur ce lien

Plus d'articles